Retour marin et nocturne sur l’un des films les plus controversés de la compétition officielle, Still the water, de Naomi Kawase. S’il a divisé la presse entre ennui profond et marée d’enthousiasme, il a aussi le pouvoir de rassembler autour de thèmes universels et nous a réjouis et apaisés par sa philosophie animiste et sa beauté à la fluidité singulière.

Editeurs : Jim Gabaret, Caroline Guigay