Qu’aller voir en cette fin de mois de novembre ? Le blockbuster Hunger Games ou l’émouvant mélodrame Love Is Strange ? La mosaïque surprenante de Cavalier Express ou la grande fresque mélancolique d’Eden ? Nos détectives font la lumière entre les films presque parfaits et ceux qui sont presque mauvais.

Tous les quinze jours, une équipe de détectives aguerri·e·s fera toute la lumière sur les sorties cinéma. Cette semaine, pour notre plus grand plaisir, nous nous retrouvons en grand nombre dans le studio ! N’hésitez pas à nous faire savoir ce que vous avez pensé des films chroniqués en laissant un commentaire, car nous avons une section de courrier des lectrices/teurs !

Films chroniqués cette semaine :
– THE HUNGER GAMES: LE GEAI MOQUEUR, PARTIE 1, de Francis Lawrence
– LOVE IS STRANGE, d’Ira Sachs
– CAVALIER EXPRESS, d’Alain Cavalier
– EDEN, de Mia Hansen-Love

Pour compléter notre sélection de films contemporains, Elise du ciné-club de l’ENS vous présentera à la toute fin les films que vous pourrez aller voir dans les prochaines semaines au ciné-club.

La prochaine émission aura lieu à 21 heures, le 11 décembre : on espère vous retrouver en direct ! Aidez-nous à choisir entre ces différents films en nous laissant un commentaire ou via notre Facebook ou sur Twitter @TrENSmissions :
– Astérix, Le Domaine des dieux
– Mercuriales, de Virgile Vernier
– Nightcrawler, de Dan Gilroy
– L’incomprise, d’Asia Argento
– White God, de Kornel Mundruczo
– God Help the Girl, de Stuat Murdoch

Un grand merci aux détectives de cette semaine :
– Odile Chatirichvili qui nous fait l’honneur de présenter l’émission !
– Pierre Folliet
– Mathias Viallet
– Alice Ourliac
– Elise Vray

Conception et régie : Gabriel Alcaras

Crédits :
« Walk Like You’re Brand New », Learning Music Monthly, Licence Creative Commons, remixé pour l’occasion.

Déjà 1 réaction à cette émission !

Léonard

Yo !

Alors, j’ai écouté que Hunger Games parce que c’est le seul que j’ai vu de la liste de la semaine.

J’ai pas aimé le film, mais j’ai pas l’impression que ce soit pour les raisons que vous évoquez…
J’ai trouvé que le film était complètement vide. Je ne parle pas d’action, mais de propos. Ca aurait pu être un excellent film d’installation de l’intrigue, de construction de personnages, ça aurait pu vraiment poser les bases pour justifier les actions du suivant en profondeur et au lieu de tout ça on a 1h35 (durée réelle du film sans le générique) pour nous dire : elle est triste, Peeta lui manque et elle est manipulée. Ca pourait faire une intro de 30min à un film de 2h30 qui vaudrait le coup. Du coup je trouve que le côté « on ralentit la production et on étire l’histoire pour vendre plus » transpire de tous les côtés de l’écran et c’est chiant. J’étais beaucoup plus conscient de ça que des enjeux psychologiques de l’histoire alors même que je sais ce qu’il se passe ensuite et que je repère les indices qui installent le dénouement. Disclaimer : y’en a quasiment pas.
Je peux pas forcément développer énormément sans spoiler donc c’est peut-être un peu confus.

J’ai trouvé que les scènes « inspirational » sont ratées, les discours ne marchent pas très bien. Quitte pas à faire du remplissages, iels auraient pu développer sur l’aspect fascisant du District 13 (qui ne marche pas très bien non plus : d’une part ça à l’air bricolé, d’autre part ce n’est jamais discuté), sur la position messianique de Katniss (des gens sont en trains de crever dans un hôpital mais on diraient que c’est une apparition divine alors qu’elle dans une tenue qui coûte une fortune et qui est immaculée : une nouvelle fois, ce n’est pas discuté), on aurait pu lui faire se poser des questions sur des doutes qu’elles pourraient avoir à extorter les gens à se battre et mourir sans jamais y aller, sur les stratégies de révoltes (sacrifions 500 bûcherons pour une petite cascade et tuer 4gardes)…
Je trouve qu’effectivement Katniss perd énormément en complexité (et donc en intérêt). Dans le premier, elle se sacrifie pour sa soeur, elle comprend et dénonce et retourne la logique de spectacle du jeu, elle noue de vraies lien d’amitié et d’affection dans un contexte qui s’y prête difficilement. Dans le second livre, on commence à avoir le triangle amoureux pourri qui s’installe et ça devient insupportable (en plus du fait que c’est globalement un remake du 1), le film avait réussis à éviter d’être trop lourd là-dessus en privilégiant l’action. Le troisième le rate complètement. Il n’y a plus que ça et toute dimension de critique est oubliée. Même la notion de propagande n’est pas discutée. On n’a plus que de la romance, du vide et des lolcats (ouai, ils avaient tellement rien à mettre dans ce film qu’il y a un fricking lolcat !).
Donc voilà, grosse déception. (J’avais pas de très hautes attentes non plus, hein).

Par contre je suis d’accord avec Mathias, j’ai bien aimé la scène de l’infiltration. En terme de réalisation.

A part ça : Francis Lawrence n’est pas le père de Jennifer Lawrence. Désolé Mathias.

Et enfin : gros big up au look de la réalisatrice (dans le film). Nice haircut, nice tatto.

Je serai curieux d’entendre ce que vous avez à dire de White God (que j’ai vu à Cannes et sur lequel je sais exactement ce que je pense) et de Nightcrawler (que j’ai pas aimé).

A très vite !
Bisous.

Comments are closed.