Troisième Matinale de la saison ce matin : certes nous débordons encore de l’heure et demi que nous comptions vous consacrez, mais quand l’appétit va, tout va.

Nous rencontrions aujourd’hui la romancière Emmanuelle Favier pour Le courage qu’il faut aux rivières, publié chez Albin Michel.

Egalement à l’affiche au chapitre des écritures contemporaines, le petit ouvrage politico-philosophique La Cassure, aux éditions Divergences

Le « Cherche chercheurs » du jour est consacré aux travaux d’Ysée Sorel sur le génocide rwandais et sa représentation théâtrale.

Retrouvez aussi toutes les chroniques du jour :

(1ère partie : 8h00-8h35)

  • La Gazette de la semaine, par Juliette
  • A la croisée des Sciences, par Raphaël : une expérience de pensée autour d’un trou noir.
  • Expos, Tableaux, Dodos, par Chloë : Harmony Korine
  • Silence ca critique, par Camille, Lucille et Hugo : Happy End, de Michael Haneke
  • Carte blanche à Anatole

(2ème partie : 8h35-9h00)

  • La descente en rappel, par Mathieu : Pourquoi parle-t-on ? La mélancolie de l’homme de radio.
  • L’invité de la Matinale, par Morgan : la romancière Emmanuelle Favier, pour Le courage qu’il faut aux rivières
  • La Fable de Miss Fontaine

(3ème partie : 9h00-9h40)

  • Monsieur Météo, par Elie
  • L’analyse géopolitique du GEG, par Gilles : comprendre le référendum catalan à l’échelle européenne
  • Créations contemporaines, par Pauline et Chloé, autour de l’ouvrage La Cassure (éditions Divergences)
  • Le Faux Fagot, par Nicolas : The Ceiling’s maze, de Laura Perrudin
  • Cherche chercheurs, par Yseult : Ysée Sorel, sur le génocide rwandais et sa représentation au théâtre
  • Carte blanche à Avery

Et en fin d’émission, suivez l’ouverture de la boîte à TrENsmissions !

L’équipe de la Matinale.

Rejoignez la conversation