La metteuse en scène et autrice présente à la Colline deux spectacles sur le deuil de ses parents. Entre son intime et le renouvellement d’un théâtre qu’elle a réinventé, Liddell présente deux pendant d’elle : son père et sa mère. Entre déception, admiration et conceptualité, on revient sur l’événement expérimental qu’est Angelica Liddell.Expérience et besoin de renouvellement, on trouve la sauce Liddell de ce qu’on aime et qui nous agace dans ces deux mises en scène.

Rejoignez la conversation