Invité par l’Institut Français à donner deux conférences à Budapest, le professeur Antoine Compagnon du Collège de France a très gentiment accepté un entretien pour trENSmissions sur son livre paru en 2005, « Les antimodernes ».

J’ai souhaité revenir avec lui sur la genèse de son oeuvre et sur les prolongements possibles de ses recherches, en lien avec la politique actuelle et le féminisme contemporain.

Bonne écoute à tous, au gré du grincement des tramways budapestois !

 

Rejoignez la conversation