La fête naît d’un merveilleux couple: l’art et l’amour

Sans art pas de fête, la fête est faite d’art faite par des fêtards

De même, sans amour pas de fête

D’amour ou d’amourette, on fait la fête avec les gens qu’on aime

Qu’on aime ou qu’on aimerait aimer

Qu’on aimerait aimer et qu’on aimera

Car si tu n’aimes pas, la fête n’est pas faite pour toi

La fête est, comme pour ce qui l’a crée, le lieu du plaisir partagé

Art n’est pas art et amour n’est pas amour si la jouissance n’a pas de retour

Ainsi est l’essence, des réjouissances

Avec nos pairs, ou nos mères et pères pour perdre nos repaires, on fête avec ou sans raisons

Avec ou sans raison, mais toujours avec passion, la fête est le lieu de l’évasion

Avec ou sans substances, altérants la conscience, la fête est le lieu de la contemplation

Mais la fête est une chance, elle est frappée du sceau de la contingence

Oublions nos problèmes mais n’oublions pas ceux qui ne fêtent pas

Ceux qui à Alep appellent à l’aide

Ceux pour qui le mot festin est inconnu

Les pauvres, les rebuts, les gamins de rue

Ceux qui n’ont personne, ceux qu’on abandonne

N’oublions pas tous ces hommes

 

Mais retrouvons un peu de gaieté en cette période de festivité

Car même si la vie n’est pas rose, et le temps parfois morose

Il suffit d’un peu d’art et d’amour pour en faire le plus beau des jours

La fête est salvatrice, elle nous permet d’échapper au quotidien le plus triste

Un cours moment d’évasion, dans une vie de soumission

Et chacun attend avec impatience, cet instant de délivrance

Car la fête est le lieu des communes passions, le lieu de la compassion

Le dicton avait sûrement raison, la nuit, tous les chats sont gris

L’inconnu devient ami et notre amour semble infini

Et un peu plus rarement, l’inconnu devient amant

Le temps d’un instant ou un peu plus longtemps, selon notre tempérament

Et même si une fête n’est pas toujours parfaite

Une belle nuit, un DJ pourrait bel-et-bien vous sauver la vie…

Rejoignez la conversation