Ce soir,
Des asperges qui vous laissent comme deux ronds de flan, des gâteaux de légumes, du TTcheutené de pommes à l’échalote, tout sur les types de farine, et des faits rigolos, gourmands et croquants.
Odile aux platines, et Paul aux fourneaux,
Deux noisettes de bisoux,
ONVRPDS

Plus de 3 réactions à cette émission !

Papypol

Mizuna, en japonais, 水菜 : variété cultivée de Brassica rapa nipposinica.
Le nom est donc une transcription phonétique du nom japonais.

Papypol

Trooop bien les explications !
Merci, c’est génial ! :)

(mais ça veut dire que des gens nous écoutent, alors – va falloir faire gaffe à ce qu’on dit !)

R.

Une petite explication de la musique avec des fruits et légumes.
Le musicien reconstruit une sorte de piano électrique, qui n’est autre qu’une multitude de circuits électriques ouverts que l’on vient fermer en appuyant sur les touches, chaque circuit permettant de générer un son différent.
Ici, les touches du piano sont les fruits et légumes, qui sont chacun reliés au piano électrique par un fil, et ce sont les doigts du musicien qui ferment le circuit électrique par contact, utilisant la conductivité électrique du fruit. Notons qu’un fil électrique reliant le musicien au piano est nécessaire, on le voit dans sa main au début de la vidéo et au niveau de son pied lorsqu’il a besoin de ses deux mains.
Ainsi lorsqu’il touche une fraise, le circuit « fraise » est fermé et la partie électrique de son piano reçoit un signal de ce circuit, il génère donc le son que l’on a fait correspondre à la fraise. Après, le musicien peut moduler à volonté le son et ajouter des effets divers grâce à sa table de mixage.
Ce n’est donc pas à proprement parler le fruit qui joue, comme dans les vidéos déjà mentionnées dans ONVRPDS n°13, mais il sert d’intermédiaire, nous rappelant au passage que son tissu est vivant et conduit l’électricité.

Dernière précision, et je tiens à signaler la perspicacité de Paul pour son raisonnement tout à fait correct : un gaz a tendance à se contracter lorsque la température diminue. A contrario, il se dilate lorsque la température augmente, ce qu’on constate quand on met de l’eau à bouillir dans une casserole fermée par un couvercle : à un certain point, le couvercle est renversé sous la pression de la vapeur d’eau. D’où l’utilité des cocottes-minutes :)

Bises à vous tous, et merci pour ce rendez-vous hebdomadaire incontournable !

R., un physicien à la rescousse des salades.

Comments are closed.