Les pages ondulent, les ondes tapagent.

Troisième épisode de POINT CRITIQUE, thématique sciences humaines.

Aujourd’hui, nous parlons d’Histoire. Mais pas l’Histoire avec sa grande hache, comme dirait Perec, découpée et débitée par les historiens. Aujourd’hui, nous parlons de l’histoire que s’approprient des penseurs : un philosophe, et deux romanciers.

Éparses du philosophe George Didi-Huberman (Éditions de Minuit), ce sont des histoires déterrées ; un voyage dans un immobile émouvant, dans des cadre et des hors cadres insignifiants mais chargés de sens.

M. L’Enfant du siècle d’Antonio Scurati (Les Arènes, traduit de l’italien par Nathalie Bauer), c’est une histoire contée ; au croisement entre une série HBO, un roman feuilleton, et une collection d’archives.

White de Bret Easton Ellis (10/18, traduit de l’anglais par Pierre Guiglielmina), c’est une histoire introspectivée ; un portrait de l’artiste en fossoyeur des idées trop correctes .

Une émission présentée par Pauline Beaumont, avec Vincent Adams–Aumérégie, Yesmine Karray et Morgan Morcel.

Rejoignez la conversation