"Le bidonville ne se crée pas, un jour, à une date précise ; il ne s’inaugure pas. Il est une création continue."

Maelstrom sur le thème du Nanterre algérien, les mots du sociologue Abdelmalek Sayad racontent les exils périphériques et le quotidien des bidonvilles d’alors sur fond de pop kabyle. En deuxième partie d’émission, je reçois l’historienne Muriel Cohen qui revient avec précision sur les spécificités de l’immigration algérienne en France.

 

Image : Pierre Boulat / Cosmos / Musée National de l’histoire et des cultures de l’immigration, CNHI

 

Bibliographie

Cohen, Muriel. « Contradictions et exclusions dans la politique de regroupement familial en France (1945-1984) », Annales de démographie historique, vol. 128, no. 2, 2014, pp. 187-213.

Cohen, Muriel. « L’immigration algérienne post-indépendance : l’enracinement à l’épreuve de l’exclusion », Le Mouvement Social, vol. 258, no. 1, 2017, pp. 29-48.

Cohen, Muriel. « Bidonvilles de Nanterre : une destruction en trompe-l’œil », Plein droit, vol. 88, no. 1, 2011, pp. 32-36.

Olivier Legros, « Les pouvoirs publics et les grands « bidonvilles roms » au nord de Paris (Aubervilliers, Saint-Denis, Saint-Ouen). », EspacesTemps.net, Textuel, 27.09.2010 http://espacestemps.net/document8422.html

Abdelmalek Sayad et Eliane Dupuy, Un Nanterre algérien, terre de bidonville, 1995, éditions Autrement. Page 25

Programmation musicale

Azirem – Djurdjura

Chez Hasni – Tgoul maaraftak

Mohamed Lamouri & Groupe Mostla – Tgoul maaraft

Archives 1ère Partie

L’Amour Existe – Maurice Pialat, 1960

L’immigration algérienne en musique

Rejoignez la conversation